A propos de Radio Ndeke Luka

jeudi 25 février 2010 18:53

Radio Ndeke Luka a commencé à émettre il y a dix ans. Ancrée dans sa mission de service public et d’intérêt général, elle s’efforce de jouer un rôle positif dans la reconstruction de la République Centrafricaine en diffusant en Français et en Sango des programmes d’information et d’éducation de qualité, des débats politiques en direct, des magazines interactifs axés sur les droits humains, la jeunesse, la condition féminine, le développement, la santé et la bonne gouvernance. Fondée sur les principes et les valeurs de la Fondation Hirondelle, elle a su s’imposer comme le média national de référence. Radio Ndeke Luka émet en FM sept jours sur sept, 24 heures sur 24, et en ondes courtes 2 heures par jour sur l’ensemble du pays et les pays limitrophes. On estime qu’elle est écoutée par plus d’un million d’auditeurs. Environ 20 000 internautes par mois visitent en moyenne son site web.



Radio Ndeke Luka est devenue un pivot central qui lui vaut le titre de « Meilleur défenseur des droits de l’Homme » par ses auditeurs et par le gouvernement qui reconnaît que son professionnalisme et son impartialité ont permis d’éviter des explosions sociales lors des grèves de la fonction publique, et durant la période électorale de 2005.



Radio Ndeke Luka emploie 27 collaborateurs fixes et 15 correspondants occasionnels. Le budget annuel ces dernières années était de 600,000 CHF. Ses principaux donateurs en 2010 sont l’Union Européenne, l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’ONG Néerlandaise Cordaid, La Direction du Développement et de la Coopération Suisse, le National Endowment for Democracy et l'ambassade de France à Bangui.



Le nom « Ndeke Luka » est né de la contraction de « Ndeke », mot Sango qui évoque un oiseau, et « Luka », dérivé de l’anglais « luck ». « Ndeke Luka » signifie ainsi « L’oiseau de bon augure ». Le symbole se retrouve dans son logo.



Radio Ndeke Luka a diffusé sa première émission le 27 mars 2000. Elle prenait la succession de Radio Minurca, la Radio de la Mission des Nations Unies en République Centrafricaine (RCA), qui avait cessé d’émettre le 1er février 2000, au terme de la mission des Nations Unies pour la RCA. Un accord tripartite entre la Fondation Hirondelle, le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) et le Gouvernement de la République centrafricaine, signé le 22 mai 2001 à Bangui, a constitué la base institutionnelle de Radio Ndeke Luka durant toute cette période. Depuis juillet 2009, Radio Ndeke Luka est officiellement agréée comme radio centrafricaine auprès du Haut Conseil de la Communication. La transition est lancée pour que la Fondation Ndeke Luka, ONG de droit centrafricain étroitement liée à la Fondation Hirondelle, prenne progressivement en charge la gestion de Radio Ndeke Luka.