Radio Ndeke Luka a changé sa grille de programme ce lundi 16 octobre : Écouter l'interview de Marc Vuillermoz

La criminalité prend une proportion inquiétante à Bangui

mercredi 6 décembre 2017 12:28

La criminalité prend une proportion inquiétante à Bangui
Les conducteurs de taxi-moto sont visés par des scènes de braquage en plein jour comme dans la nuit. Souvent, les agresseurs vont jusqu’à tuer pour emporter la motocyclette.

Ces derniers jours dans la capitale, de nombreux cas d’assassinats de conducteurs de taxis-motos ont été enregistrés. Dans la nuit du 5 au 6 décembre,  deux cas se sont produits dans les 5e et 8e arrondissements.

Dans le 5e arrondissement à Malimaka, secteur Bamboula, l’un a été poignardé. Par contre à Galabadja 3 dans le 8e arrondissement, un étudiant en 3e année de Psychologie à l’Université, a été tué par balle. Face à cette montée de violence, les habitants de ces secteurs ont érigé des barricades sur les voies pour exprimer leur ras-le-bol.

« Il était environ 20 heures lorsque l’un d’entre nous a été froidement abattu par balle à 150 mètres de chez lui alors qu’il rentrait à domicile. Sa moto a été emportée. Nous demandons qu’une solution soit trouvée à cette insécurité qui persiste », a fait savoir un des mécontents.

La prolifération des fusils a été mise en exergue par la population. « Le gouvernement avait demandé qu’on ramène les armes, mais aujourd’hui nous nous rendons compte qu’il y a encore des armes dans les quartiers ».

Le directeur de la Compagnie Nationale de Sécurité (CNS), Sim Joacki Danigoumandji, déplore pour sa part le manque de prudence des usagers des engins à deux roues.

« Avant d’être protégé, vous devez prendre votre propre sécurité », a-t-il conseillé.

Le directeur de la CNS évoque deux arrêtés qui règlementent la circulation à motos dans la ville, notamment la nuit.

« Le ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité publique a pris un arrêté fixant les heures de circulation à moto dans la ville. Ce document encore en vigueur, n’est pas respecté par les conducteurs de taxi-moto. Il est fait interdiction de continuer d’exercer au-delà de 18h 30. Malheureusement, l’application pose problème. Il y a aussi l’arrêté 010 qui interdit aux conducteurs de taxi-moto la circulation sur le tronçon rond point Koudoukou-rond point du 5e arrondissement ».

Dans la journée de mardi 5 décembre, un conducteur de taxi-moto a été attaqué au quartier Fatima dans le 6e arrondissement. Grièvement blessé, sa moto a été emportée.