Radio Ndeke Luka a changé sa grille de programme ce lundi 16 octobre : Écouter l'interview de Marc Vuillermoz

101 ex-combattants démobilisés et incorporés dans les FACA

lundi 5 février 2018 18:14

 

101 ex-combattants démobilisés et incorporés dans les FACA
Après 3 mois de formation au camp Kassaï, 101 ex-combattants issus de 13 groupes armés partie prenante du processus DDRR ont reçu ce 05 février leurs certificats en présence du Chef de l'Etat centrafricain Faustin Archange Touadera.

Ces nouvelles recrues de la première promotion 2017 formés durant trois mois au niveau du Centre d'instruction du Camp Kassaï, intègrent directement les Forces Armées Centrafricaines (FACA).

Présent pour la circonstance, le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera invite de ce fait les nouvelles recrues à montrer au peuple centrafricain qu’ils sont désormais les « garants de sa sécurité ».

 « Vous n’appartenez plus aux groupes armés ni aux groupes politico-militaires. Vous n’êtes plus les bourreaux du peuple, des auxiliaires du désordre et de la violence illégitime », déclare le Président de la, République.

Le « succès est possible en Centrafrique », renchérit le représentant de la Minusca Parfait Onanga Anyanga tout en interpellant les autres groupes armés à « accepter la main tendue », par le Chef de l’Etat, « d’entendre raison et de rejoindre la République ».

Dans le sillage du patron de la Minusca, le vice-président du comité consultatif du DDRR, Souleymane Daouda, salue la contribution des différentes parties à la réussite de ce projet pilote.

 « Aujourd’hui, on est en train de récolter les fruits des efforts faits de part et d’autres par le gouvernement, la communauté internationale et les groupes armés », indique-t-il.

Ces 101 nouvelles recrues précèdent une deuxième vague de 139 ex-combattants qui, selon M. Abel Déolo, chargé de communication à l’Unité d’exécution du programme national du DDRR va intégrer d'ici au"12 février" le centre d’instruction du camp Kassaï pour la même formation.

Ces nouveaux soldats des Forces Armées Centrafricaines viennent ainsi compléter la liste des 2 bataillons de militaires formés par l’EUTM et dont une partie a récemment été déployée pour assurer aux côtés de la Minusca, la sécurisation de la ville de Paoua.