RCA : le Congrès de l’OFCA version Marie Annick Service annulé

mercredi 19 avril 2017 13:33

RCA : le Congrès de l’OFCA version Marie Annick Service annulé
Le Ministre des Affaires sociales et de la Réconciliation nationale, Virginie Baïkoua, a pris un arrêté ce mercredi pour annuler le congrès de l’Organisation des femmes centrafricaines (OFCA) de Marie Annick Service.

La décision est la suite à l’ordonnance de référé du Tribunal de Grande Instance de Bangui datée de mardi dernier. Elle interdit à Marie Annick Service « de faire usage des attributions  de l’OFCA ». Samedi, Virginie Baïkoua a signé une note-circulaire toujours dans ce sens.

En tant que Ministre de tutelle de l’OFCA, elle avait le 31 août 2016 pris une décision pour empêcher à toute personne de parler ou d’agir au nom de l’OFCA outre le Comité préparatoire et d’organisation du Congrès et le département des Affaires sociales.

L’arrêté indique que « ces instructions sont purement et simplement foulées au pied par Madame Marie Annick Service ».

Ce matin, malgré la décision de l’annulation, Marie Annick Service a mobilisé plusieurs femmes surtout venues des provinces pour mettre en œuvre son plan. D’abord au Palais du Peuple et finalement au siège de l’Organisation, où ont pris position les forces de sécurité.

Les personnalités invitées, en dehors de quelques leaders religieux et politiques, n’ont pas fait le déplacement de l’OFCA.

Prise de colère, Marie Annick Service et sa suite ont barricadé l’avenue de l’Indépendance (menant du Pk0 au Pk12 à la sortie nord) pendant une trentaine de minutes avant de libérer la voie sur intervention des gendarmes.

Depuis quelques jours, les femmes venues des provinces pour la plupart sont logées au siège de l’OFCA pour participer à ce Congrès.

Marie Annick Service, interdite d’activités au nom de l’OFCA par une décision de justice, tient coûte que coûte à venir à bout de son projet.