Radio Ndeke Luka a changé sa grille de programme ce lundi 16 octobre : Écouter l'interview de Marc Vuillermoz

Bangui : appel pour un réveillon sans coup de feu

dimanche 31 décembre 2017 19:36

Bangui : appel pour un réveillon sans coup de feu
Des voix se sont élevées ce dimanche 31 décembre 2017 pour mettre en garde contre les tirs d’arme et les crépitements des pétards dans les 3e et 5e arrondissements de la capitale centrafricaine. Le comité local de paix du 3e arrondissement et la municipalité du 5e ont appelé les habitants à fêter dans la dignité et la cohésion sociale.

Dans le 3e arrondissement, le comité local de paix a invité la population à manifester le réveillon sans coup de feu. Samedi 30 décembre, les membres de cette plateforme ont sensibilisé sur la nécessité de célébrer la fête du nouvel an dans le calme. Ils se sont radicalement opposés à toute forme de pratiques susceptibles de perturber la fête.

« Nous disons non à la violence et aux braqueurs. Nous voulons que la célébration soit un succès. Pas de pétards ou de tirs d’arme de guerre. Le changement de mentalité est un facteur de développement pour notre pays », a déclaré Moussa Hassabarassoul, coordonnateur de ce comité.

Un appel soutenu par la municipalité du 5e arrondissement. Le président de la délégation spéciale, Marien Yémo, a exigé de ses administrés l’adoption d’un comportement responsable.

« Je voudrais lancer un appel patriotique et fraternel à toute la population de célébrer la fête dans l’amour, la tolérance, la convivialité la dignité, l’unité et partager la Saint Sylvestre en famille »,

Marien Yémo ne s’est pas inscrit pas dans la logique de l’utilisation d’arme ou d’autres objets similaires pendant le réveillon afin d’éviter tous débordements. « Je ne souhaite pas que quelqu’un puisse faire crépiter une arme, lancer des pétards, ce qui peut entrainer des conséquences pour certains compatriotes qui souffrent de maladies qui ne tolèrent pas les tirs d’arme », a-t-il plaidé.

Déjà samedi, l’Office Central de Répression du Banditisme (OCRB) a mis en garde contre les potentiels semeurs de troubles. La police a indiqué par ailleurs avoir pris toutes les dispositions pour sécuriser la capitale. Tout débordement selon elle ne restera pas impuni.