ActualitésArts et culture

Le droit d’auteur rime avec droits et devoirs d’artistes

« Comprendre le droit d’auteur pour y accéder. Toutefois, cela  passe d’abord par la connaissance des droits et devoirs d’artistes ». C’est la substance d’un atelier d’un jour tenu le 13 septembre 2012 à Bangui par une cinquantaine d’artistes centrafricains.

Selon Gervais Lakosso, Opérateur Culturel, et initiateur de cette rencontre, « il est important que les artistes soient au courant des principaux enjeux de cette question. La prochaine phase sera consacrée aux plaidoyers à l’endroit des décideurs et partenaires pour la promotion des artistes centrafricains ».

D’après Auguste Saint-Clair Gbegbo l’un des participants, « la réunion a été une satisfaction. Elle a marqué une volonté d’avancer vers la réponse à cette épineuse question de droit d’auteur ».

Il faut dire que, hormis la question du droit d’auteur, les artistes centrafricains se confrontent à ce jour à un problème de producteurs pour la mise en valeur de leurs œuvres. Certains ont été, dans un passé récent, appuyés par le Chef de l’Etat François Bozizé à hauteur de 5 000 000 de francs CFA par orchestre. Un appui destiné à l’achat d’instruments musicaux.

L’autre mal qui gangrène ce secteur est le non accès aux formations de qualités dédiées à leurs activités. A cela s’ajoutent de fréquents cas de dislocation des groupes, une fois que le succès tente de pointer le nez.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères