#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésÉconomie

Timide reprise des activités au quartier des affaires de Bangui

L’activité reprenait timidement lundi au quartier des affaires de la capitale centrafricaine, « Le Kilomètre Cinq », après un week-end sanglant.

Une certaine inquiétude se lisait encore sur les visages des rares passants, selon des témoins.

« Les jeunes n’ont pas ouvert leurs commerces. Il y a cependant la présence de soldats burundais de la mission africaine. Seule une boulangerie, à proximité de l’agence Ecobank, travaille en ce moment », a indiqué une femme jointe au téléphone. « Les véhicules sont visibles devant la banque Express Union. Du bar-dancing ABC au monument Koudoukou en allant vers Cattin, la circulation est interrompue » a-t-elle ajouté

Pour Ousman Abakar, un habitant du Km5, la circulation est revenue à la normale à partir de l’ancien bar-dancing ABC à la suite d’une campagne de sensibilisation auprès des jeunes habitants la zone. « Depuis samedi à 15 heures, nous avons parlé aux jeunes, leur demandant de ne pas user de la violence car la violence ne résout rien. En ce moment, il n’y a pas de problème », a-t-il assuré.

Par ailleurs dans la commune de Bégoua (préfecture de l’Ombella M’Poko), c’est la colère le long du tronçon allant du Pk13 au Pk17. Les habitants ont barricadé la route principale et brûlé des pneus lundi dans ce secteur, après des rumeurs selon lesquelles d’ex-combattants Séléka allaient être transférés au siège de l’ONG AMA situé au Pk16.
 
« Depuis dimanche, des informations circulent disant que les éléments Séléka basés au Pk11, RDOT devraient être transféré au complexe scolaire AMA. Alertée, tous les habitants sont sortis et ont barricadé la route, en disant qu’ils ne veulent pas de Séléka chez eux », a expliqué un habitant joint au téléphone.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse