ActualitésÉconomie

Bouar : un budget affecté par l'évasion fiscale

La municipalité de Bouar, dans la préfecture de Nana-Mambéré, a finalement voté jeudi son budget pour l’exercice 2014. Soit 18 millions de francs CFA (27,440 euro environ) qui seront injectés notamment dans la réhabilitation des marchés et routes ainsi que la voirie publique.

Lors de ce vote qui s’est déroulé en présence du préfet intérimaire de la Nana-Mambéré, Stanislas Yama, le maire intérimaire de Bouar, Franck-Elisée-Stanislas Gofi, a rappelé que certains commerçants ne s’étaient pas acquittés de leurs obligations fiscales en 2013. Par ailleurs, a-t-il poursuivi, certaines recettes ont été subtilisées et ne sont donc pas entrées dans le trésor public.

Pour David Poma, directeur du contrôle financier pour la Nana-Mambéré, les instructions nationales visant à améliorer le recouvrement des recettes n’ont pas été prises en compte. « Cette situation accentue le dysfonctionnement au niveau de la mairie de Bouar », a déploré le contrôleur financier.

Le préfet intérimaire de la Nana-Mambéré, Franck-Elisée-Stanislas Yama, a annoncé que de nouvelles stratégies allaient être arrêtées afin de combler le  déficit de l’année 2013 et relancer les recettes de 2014.

D’autres communes de la Nana-Mambéré planchent actuellement sur leur budget 2014.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères