ActualitésÉconomie

Bouar : les commerçants rejettent les pièces de 5 à 10 francs CFA

Un phénomène inhabituel se développe aujourd’hui dans la ville de Bouar, chef lieu de la Nana Mambéré à l’ouest de la Centrafrique. Les commerçants ainsi qu’une partie de la population refusent de prendre les pièces de monnaie de 5 à 10 francs CFA mises sur le marché par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Une situation qui préoccupe la quasi-totalité de la population de la ville qui commence à bouder.

« Une fois, j’ai été sur le marché pour faire des achats, mais je me suis rendu compte que les commerçants refusent de prendre les pièces de 5 et 10 francs CFA », a témoigné un jeune habitant de Bouar.

« Partout dans la ville de Bouar, les gens ne veulent pas qu’on achète leurs marchandises avec les pièces de monnaie de 5 et 10 francs CFA », a aussi expliqué une ménagère.

De leur côté, les commerçants expliquent que cette attitude est indépendante de leur volonté. Prince Bandaka, commerçant à Bouar, justifie qu’« au niveau de l’approvisionnement à Garoua Mboulaï (Cameroun), nos livreurs n’acceptent pas les pièces de 5 et 10 francs CFA. De retour au pays, nous sommes obligés de ne plus accepter ces pièces de monnaie. Nous nous demandons si ces pièces sont interdites au niveau des banques du pays ».

Aucune réaction n’est enregistrée de la part des autorités de transition.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères