ActualitésÉconomie

Le marché central en fumée : les commerçants crient au secours

Un incendie, dont on ignore pour l'heure les origines, a dévasté dans la nuit de mercredi à jeudi au marché central au centre ville de Bangui, plusieurs établissements commerciaux. Les dégâts sont énormes et les victimes sollicitent une assistance des autorités de la transition pour reprendre leur commerce.

Le décor est accablant. Plusieurs magasins, boutiques et quincailleries sont partis en fumée. Devant les ruines de leurs commerces, les opérateurs économiques n'ont pu retenir les larmes. Selon les informations recueillies auprès de certains commerçants, le feu serait parti du magasin ''AMIGOS'' avant de s'étendre de l'autre côté de la chaussée pour atteindre les quincailleries et une bonne partie du marché, ce qui a provoqué d'importants dégâts matériels.

Mathurin, alias Yongoro, qui a retrouvé son magasin en fumée,  retrace sur les circonstances dans lesquelles les choses se sont produites. « Dans la nuit, nous avons été informés que les magasins ont pris feu du côté gauche. Les éclats ont projeté la flamme à droite pour s'étendre à la majeure partie du marché », a-t-il expliqué.

D'autres sources indiquent qu'un court circuit serait la cause de l'incendie. Les commerçants déclarent avoir perdu d'importantes sommes d'argent gardées dans ces boutiques pour éviter les cas braquages perpétrés dans les quartiers de la capitale.

Blaise Tomane, père de dix enfants et propriétaire d'un prêt-à-porter qui a totalement consumé, dit avoir perdu des vêtements et chaussures d'une valeur de 7 millions de francs CFA. Il précise qu'il avait été victime d'un incendie qui lui a fait perdre environ 30 millions de francs CFA.

Une restauratrice, exerçant au marché central et habitant le Pk13 route de Boali (sortie ouest de Bangui), a confirmé que des boissons et l'ensemble des ustensiles de cuisine sont partis en fumée. Elle a chiffré à 800 ou 900 mille francs CFA, le coût de la perte.

Il sera difficile pour eux de « barrer les coups » c'est-à-dire faire face aux charges familiales estime une autre commerçante. Elle demande aux autorités de la transition de tout mettre en œuvre pour les secourir financièrement. « Nous nous tournons vers les autorités de la transition pour crier au secours. Nous sommes des femmes, et n'avons que ce commerce pour nous occuper de nos enfants. Nous demandons à l’État de nous aider à nous relever », ajoute la commerçante.

Informée, Madame le maire de Bangui, Hyacinthe Wodobodé, s'est rendue sur place pour constater les dégâts et s'est dite très émue. « Je vous assure que je suis sincèrement consternée. Ce qui est arrivé, nous n'en savons encore rien, mais les origines seront connues. S'agirait-il d'un groupe de personnes ou d'un individu isolé, l'avenir nous le dira », a-t-elle déclaré.

Hyacinthe Wodobodé promet de saisir le parquet de Bangui pour faire la lumière sur cet incendie. Elle invite également l'association des commerçants du marché central à introduire une requête auprès de la justice centrafricaine.

L'intervention des sapeurs pompiers de la Mission onusienne a permis d'arrêter l'incendie.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères