ActualitésÉconomie

©RNL / Armando Yanguéndji
Photo de famille des directeurs généraux de la douane d'Afrique centrale et de l'ouest réunis à Bangui, le 11 mars 2019

Les directeurs généraux de la Douane d'Afrique de l'Ouest et du centre réfléchissent sur la réforme du secteur à Bangui

Les directeurs généraux de l'Afrique centrale et de l'ouest sont en conclave à  Bangui pour discuter de la réforme et de la modernisation de ce service. Cette session de cinq jours ouverte ce 11 mars consiste à faire de la Douane un maillon non négligeable de l'économie des pays présents à ce rendez-vous de Bangui.

L'enjeu de cette rencontre est de taille pour les pays selon Marcelin Laouro inspecteur des douanes du Benin et un expert dans cette rencontre. "En sortant de ces assises que l'idée que le commun de mortel a de la Douane, que ces idées changent. Qu'on sache que la Douane est un élément de facilitation du commerce international. L'accord de L'OMC place la douane au cœur de cette réforme" a-t-il précisé.

Selon lui, la douane doit redorer son blason en s'attaquant à la corruption. "Au sortir de ces assises qu'on ne dise pas que la Douane est la structure la plus corrompue de la République. On le dit le plus souvent par ce que c'est une vue d'esprit" a-t-il ajouté.

Les reformes des administrations de douanes et leur modernisation constituent le maillon fort de la rencontre où les acteurs vont rechercher ensemble aux solutions au problèmes qui minent leur corps.

Cette rencontre est la 24e et a permis d'harmoniser un plan d'action en conformité avec celui de l'Organisation mondiale du commerce.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères