COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésÉconomie

©Image d'illustration
Un commerçant soudanais

Centrafrique : Le retour des commerçants soudanais fait chuter les prix des articles à Bria

La ville de Bria dans la Haute-Kotto connait ces dernières semaines une abondance de marchandises sur les marchés. Cela fait suite à l’arrivée massive des commerçants soudanais. Ce retour après plusieurs années d'interruption due à la situation sécuritaire a permis également à bon nombre de personnes de trouver une tâche quotidienne.

Cette une bouffée d'oxygène pour la population de Bria. L'arrivée massive des commerçants soudanais dans la ville a immédiatement occasionné la chute des prix de certains articles sur le marché. L’activité commerciale dans la ville de Bria, comme dans plusieurs autres villes de la RCA est affectée depuis plus d'une décennie par l'insécurité due aux nombreux conflits que le pays a connus. Ce débarquement n'est pas une première. Il s'agit en fait, d'un phénomène saisonnier interrompu par l'insécurité entretenu dans le nord-est et dans le centre-est de la République Centrafricaine par les groupes armés.  Ce retour progressif des commerçants du Soudan constitue pour les habitants, un ouf de soulagement. Certains ont même vu leur panier économique s'améliorer. "Lorsqu'on finit le travail, l'argent gagné nous aide à payer l'écolage de nos enfants et à soutenir nos foyers. Les commerçants soudanais nous emmènent beaucoup de marchandises telles que la farine, le jus, l'oignon et même le carburant" a affirmé  Abdoulaye Hamat Khalil, déchargeur au marché Bornou.

Les acheteurs sortent de tous les coins de la ville pour se procurer des vivres et autres articles. D'autres par contre se rendent sur les lieux de la vente pour apprécier d'abord la qualité des marchandises. Toutefois, les prix sont très abordables pour les acquéreurs qui s'activent afin de profiter de cette occasion. "Nous avons constaté beaucoup de choses. Les soudanais ont emmené des verres, des plats, des chaussures de femmes... Les prix sont bons. Auparavant, c'était cher mais maintenant, c'est moins cher," a soutenu Housna Mahamat Salléh, commerçante au marché Bornou.

Les marchandises venues du Soudan sont indispensables pour les habitants des villes du Nord et du Nord-est de par leur proximité. En substance, il se pose un réel problème de sécurité dû à la présence des groupes armés dans ces zones. Avec le processus de désarmement et réinsertion de ces différents groupes, la libre circulation  des biens et des personnes devrait occasionner davantage la chute des prix des produits de première nécessité.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères