COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésÉconomie

©RNL/2019
Des commerçantes au port de Sao dans le 7e arrondissement de Bangui

Centrafrique : Le gouvernement s'oppose à la spéculation des prix des marchandises

Le ministère des petites et moyennes entreprises a engagé ce 19 mars les grossistes et commerçants détaillants de respecter les prix homologués des produits de première nécessité. L'appel du gouvernement fait suite aux fermetures des frontières par certains pays notamment le Cameroun au regard de la propagation de Covid 19.

Le prix des produits de première nécessité ont connu une hausse sur le marché depuis l'annonce par les pays voisins de la RCA de fermer leurs frontières. Devant cette situation, le gouvernement veut couper court à cette situation susceptible d'affecter le pouvoir d'achat des centrafricains.

Les représentants de ces grossistes, notamment Foberd, Rayan, Quifeurou et CCCG et autres ont rassuré qu’ils ne sont pas responsables de la spéculation des produits. Occasion aussi pour le représentant du port autonome de Douala en Centrafrique de préciser que la décision du gouvernement camerounais ne touche pas les échanges commerciaux avec la RCA. Les chauffeurs et apprentis des camions de transports de marchandises doivent seulement se conformer aux règles médicales imposées par le Cameroun."Les conducteurs doivent présenter des documents qui certifient, c'est-à-dire un certificat médical. Il faut que la RCA puisse mettre un mécanisme y relatif" a indiqué Guillaume Ngassan.

Le ministre des petites et moyennes entreprises, Aboua Maouloud Moussa Terab demande à ces grossistes de passer dans les médias communiquer le prix de ces produits de première nécessité à la population dans un bref délai. "Nous avons les produits de première nécessité dont les prix ne doivent pas augmenter. Nous avons encourager les commerçants à faire de la transparence dans la fixation des prix et communiquer tout autour, car le pays a à faire seulement au coronavirus et non à un autre problème qu'est la flambée des prix" a martelé le ministre.

La rencontre du gouvernement avec les opérateurs économiques intervient dans un contexte où l'économie mondiale est menacée avec la propagation de la pandémie de coronavirus à travers la planète.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères