ActualitésÉducation

Cantines scolaires garnies pour les zones de conflits

55 000 élèves des zones de conflits en République Centrafricaine bénéficieront bientôt de 1 000 tonnes de riz. Ce don en vivres a été le 13 septembre 2012, l’œuvre du Gouvernement brésilien au Programme Alimentaire Mondial (PAM), ceci en faveur de la RCA. L’opération a eu lieu à 5 jours de la rentrée scolaire 2012-2013.

L’acheminement de ce don en nature a été fait grâce au gouvernement espagnol. La valeur est estimée à 532.000 dollars américains soient environ 270.602.000 francs CFA.

Le geste humanitaire du Brésil, destiné aux personnes vulnérables en Centrafrique dont les enfants, s’inscrit le cadre d’un soutien alimentaire dans les régions affectées par les crises militaro-politiques.

Selon Paulo Wolowoski, Ambassadeur du Brésil en mission en RCA interrogé par Radio Ndeke Luka, « c’est justement une réponse à la crise alimentaire qui frappe cette frange d’âge scolarisable. Le Brésil apporte son soutien en fonction des besoins émis par la République Centrafricaine en matière alimentaire ».

Pour Samuel Touaténa, Directeur national du PAM-Centrafrique, « une étude identifiant les bénéficiaires qui sont les personnes vulnérables a été faite au préalable. De ce fait, il n’y a pas de souci à se faire concernant la distribution. Le don servira à fournir des repas scolaires à 55.000 enfants inscrits dans les écoles des 8 préfectures déclarées zones post-conflits, ceci à travers son programme de cantines scolaires d’urgences ».

Il y a 2 semaines, le PAM-Centrafrique avait procédé au largage des vivres aux populations de la préfecture de la Vakaga (nord). L’assistance a été aussi une des réponses aux récurrentes crises alimentaires dans cette région.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères