ActualitésÉducation

Crise à la Fac des Sciences de la Santé 

Les étudiants de la Faculté des sciences de la santé (Facss) de l'université de Bangui ont remis ce mercredi 24 juin un mémorandum au directeur de cabinet du Premier ministre, Honoré Nzessiwé. Ils demandent au Gouvernement de la transition de trouver une solution immédiate à la crise que traverse la faculté depuis quinze jours.

Barrage ce matin l'entrée de la Primature.

« Nous sommes passés déposer un mémorandum au Premier ministre pour attirer son attention par rapport à la situation qui prévaut à la Facss. Depuis quinze jours, les enseignants vacataires et permanents sont entrés en grève. Jusque-là personne n'y jette un regard » a expliqué à Radio Ndeke Luka Symphorien Grégbia, Président de l'association des étudiants de la Facss.

Tout en demandant à l’Etat de faire face à ses obligations, notamment le versement des frais de vacation et des salaires, les étudiants ont recommandé au collectif des enseignants en colère d'avoir « l'esprit de patriotisme afin de trouver un terrain d'entente avec le Gouvernement ».

L'un des points contenus dans le mémorandum exige au rectorat « de chercher les  voies et moyens une issue de sortie à cette crise ».

Les étudiants menacent de passer à la vitesse supérieure dans deux jours au cas où le Gouvernement de Mahamat Kamoun ne trouve pas d’issue au conflit social. Ils envisagent une mesure, retrait pur et simple des hôpitaux où ils sont en stages pratiques.

Les enseignants vacataires et permanents de la Facss sont entrés en grève pour réclamer le versement du reliquat des frais de vacation de 2011-2012. Les autorités centrafricaines avaient pris l'engagement de verser 10 millions de francs CFA par mois. Depuis trois mois, aucun argent  n'a été versé.

Pourtant, le reliquat des frais de vacation de 2011-2012 a été versé aux vacataires et permanents toutes les facultés de l'université de Bangui, excepté à ceux de la Facss et de l’ENS (École Normale Supérieure).

Il y a deux ans, la Facss avait connu une crise similaire au cours de laquelle les étudiants avaient passé deux mois sans cours ni stages.

La semaine dernière les enseignants vacataires du Fondamental 2 avaient également manifesté leur mécontentement devant la Primature pour réclamer le paiement de trois ans de frais de vacation.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères