ActualitésÉducation

Centrafrique : besoins d'eau potable et de table-bancs pour une école de Nzila

Les habitants de Nzila à 12 km à la sortie sud de Bangui, plaident pour la dotation de l’unique établissement scolaire du village en tables-bancs. Legrand Boyo, un parent d'élève de ce village a profité de la présence d'un reporter de RNL à Nzila pour s'adresser au ministère en charge de l'enseignement. « Je veux qu'un accent particulier soit mis sur la problématique de l'école à Nzila », ajoutant que « l'école du village ne dispose pas d'un seul table banc », ce qui fait que les enfants sont obligés de prendre des « bancs à la maison pour s'y asseoir et étudier ».

Legrand Boyo s'est plaint également de « la qualité d'enseignement », qui selon lui, « n'est pas bonne ».

A la Société de distribution d'eau en Centrafrique (SODECA), ces mêmes habitants revendiquent l'eau potable qui fait défaut dans la localité. L'unique forage situé à l'entrée du village qui s'étend désormais sur 3km ne peut plus répondre aux besoins en eau potable de toute la population. Tant, depuis le déclenchement de la crise dans le pays, le nombre des habitants de cette agglomération a augmenté.

« Le nombre de la population de Nzila continue d'augmenter et le besoin en eau potable devient de plus en plus croissant », a déclaré à RNL, Sévérin Guiachi, un jeune de la localité exigeant des responsables de la SODECA et notamment de l'Agence nationale de l'eau et de l'assainissement (ANEA) « l'installation d'au moins deux forages ». 




















 

 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères