ActualitésÉducation

RCA : Le concours d'entrée en 6ème partiellement composé

Alors que l'insécurité sévit dans certaines préfectures de la République Centrafricaine, les épreuves du concours d’entrée en 6ème se sont déroulées  ce lundi 28 mai 2018 dans des centres d'examens à Bangui et dans quelques villes de province.

Les candidats doivent se départager à l'issue de quatre épreuves : la dictée ou encore l'orthographe, l'étude de texte, le calcul et le problème. En gros, le français et les mathématiques sont les disciplines retenues par les autorités académiques.

A Bangui, Radio Ndeke Luka s'est rendue dans deux centres. D'abord au lycée Barthélémy Boganda dans le 4ème arrondissement, où 2635 candidats venus de 16 établissements du fondamental 1 ont composé. En illustration, la salle n°7 a accueilli les candidats de trois écoles : Aloïs Kobes (privée de l'église catholique Saint Bernard à Boy Rabe), New Tech Institut et Académie de l'Espoir de Fondation RHEMA.

Des dispositions pratiques ont été prises pour garantir le bon déroulement des épreuves. "Le concours d'entrée en 6ème exige un travail qu'on doit faire en amont. On a apprêté les listes depuis samedi, les salles de classes pour accueillir les candidats. Globalement, nous accueillons 16 écoles avec un effectif de 2635 candidats", précise Sylvestre Kétéguia, proviseur dudit lycée et président du centre d'examen.

"Quand on a démarré, on n'a pas connu beaucoup de problèmes. Il n'y a pas d'incidents comme tel, tout se passe bien" ajoute M Kétéguia expliquant que la Direction des Examens et Concours a mis tout en œuvre pour la réussite de ce concours.

Au lycée Marie Jeanne Caron dans le 1er arrondissement, un autre centre de la capitale, 1370 candidats ont été en compétition. Le centre a accueilli 15 écoles privées et publiques. Selon la présidente du centre, Célestine Dounga-Wenzou, cet examen s'est déroulé sans incident majeur.

A Birao, 260 candidats composent

Le concours d'entrée en 6ème s'est également déroulé ce 28 mai 2018 dans la commune de Médina à Birao dans la Vakaga. Le centre n°1 compte 228 inscrits et regroupe les candidats des écoles Préfectorale, la Fondation Garba et Djonkia. 12 candidats de ce centre ne sont pas présentés aux épreuves. Au centre n°2 à Am Dafock, 44 candidats sont en lice.

L'année académie 2017-2018 dans la Vakaga n'a pas connu de perturbations majeures. Un léger retard a été constaté en début d'année à cause l'arrivée des enseignants affectés dans la zone.

Quelques situations à l'intérieur du pays

Malgré la situation sécuritaire encore précaire, les candidats ont aussi passé les épreuves du concours d'entrée en 6ème à Bria dans la haute Kotto et à Bambari dans la Ouaka. Plus au sud à Nola dans la Sangha Mbaéré, même son de cloche.

Par ailleurs, les candidats de Bangassou dans le Mbomou, de Obo dans le Haut Mbomou et de Kaga Bandoro dans la Nana Gribizi n'ont pas pu concourir ce 28 mai.



Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères