ActualitésÉducation

Des écoliers dans l'enceinte d'un établissement scolaire dufondamental 1 à Sibut, le 6 novembre 2018

Kémo : Pléthore d'élèves dans les salles de classe, un problème de manque de bâtiments

Le nombre d'élèves par salle de classe est écrasant dans les établissements du fondamental 1 du secteur scolaire de Sibut dans la Kémo. Du Cours d'Initiation (CI) au Cours Moyen 2ème d'année (CM2), le ratio maître-élève est largement disproportionnel.

Cette surpopulation des salles de classe affecte négativement l'exécution du programme pédagogique à Sibut et dans les communes environnantes.  

"Les parents inscrivent massivement leurs enfants. Les enseignants se retrouvent avec un effectif pléthorique dans les salles de classe. Au Cours Elementaire 1ère année, nous avons 180 écoliers et au Cours Moyen 2ème année, 170 élèves", relève Cyriaque Malinda, directeur de l'école préfectorale mixte 2 A. Il explique que cela "pose énormément problème".

Face au nombre important d'élèves par classe, Nicolas Mbayoro, chef secteur scolaire de Sibut, plaide pour la construction de nouveaux bâtiments. "A l'école de Gréko, nous avons 600 écoliers pour trois salles de classe. A Bokouté, nous avons presque le même effectif pour deux salles de classe. Comment allons-nous espérer obtenir un enseignement de qualité ?", se questionne le responsable scolaire. Nicolas Mbayoro interpelle les autorités nationales et les partenaires pour un appui en faveur de la construction de nouveaux bâtiments scolaires.

"Nous nous adressons aux décideurs et partenaires du système éducatif de voler à notre secours afin que nous puissions voir deux salles de classe construites pour permettre aux enfants d'apprendre de manière descente".

Le secteur scolaire de Sibut compte 43 bâtiments pour une population scolaire de 12.027 élèves.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères