ActualitésÉducation

©RNL / Jean-Fernand Koena
L'entrée principale du lycée barthélémy Boganda de Bangui, le 26 mai 2019

Kémo : La population plaide pour la création d’un CEG à Ngréko

Les parents d'élèves de la commune de Ngoumbélé dans la Kémo expriment le besoin de créer un collège d'enseignement général (CEG) à Ngréko, village situé à 45 kilomètres de Sibut sur l'axe Grimari.  Une demande est adressée à l'inspection académique du Centre.

Plusieurs raisons justifient la demande de création de ce collège d'enseignement général à Ngréko. La distance, le dépaysement des jeunes élèves, la faim, le problème de logement sont entre autres les motifs évoqués. Selon les parents, ces multiples difficultés empêchent les enfants de finir le premier cycle au lycée de Sibut.

« Depuis la limite avec Grimari, la distance est longue et nos enfants abandonnent les études à cause de la faim », a indiqué Mathurin Poulapéré, président du comité de construction du collège d'enseignement général de Ngréko ajoutant que le manque de « logement » constitue un véritable problème. Il explique que ces raisons ont motivé leur décision de mener des démarches auprès du gouvernement pour la création du collège à Ngréko. « Nous avons déjà nettoyé le terrain. Dans les jours à venir, tous les villageois concernés vont se mobiliser pour apprêter les matériaux locaux », a-t-il fait savoir.

Créer un collège nécessite plusieurs démarches auprès du Ministère de l'Education Nationale. Une fois l'accord du ministre donné, la construction devient facile. « Il faut trouver un terrain loti et reconnu par le cadastre. Il faut avoir le titre foncier », a précisé Thomas Mboyématé, inspecteur d'académie du centre insistant sur « l’accessibilité ». Pour l’inspecteur, « il y a des critères » parmi lesquels « l’avis technique » des autorités en charge de l’éducation.

Thomas Mboyématé reste convaincu qu’après l’aval du ministre de l’Education nationale, les partenaires du système éducatif, pourront voler au secours de ce collège qui prendra en charge les élèves de 12 villages.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères