COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésÉducation

Les étudiants banguissois mieux servis à table après une grève

Les étudiants de l’Université de Bangui pourront désormais manger à leur faim. Ils ont trouvé satisfaction ce 9 mars 2011 suite à une vive manifestation déclenchée la veille sur le campus universitaire. Ces étudiants étaient sortis dans la rue pour  réclamer une amélioration de la quantité et de la qualité du repas que le restaurant universitaire met à leur disposition.

Le trésor public a décaissé le même jour la somme de 2.000.000 de franc CFA qui devrait être rajoutée  à l’enveloppe de la restauration des étudiants. Celle-ci était auparavant de 5.000.000 de FCFA.  « Après la grève, le ministre de l’Education est personnellement venu se joindre à nous et nous sommes allés ensemble au Trésor Public. Il a fallu seulement 5 minutes sur place pour que la situation soit décantée », a expliqué Gildas De Carême Bename, président de l’Association nationale des étudiants centrafricains (ANECA).

Pendant la manifestation du 8 mars, plus de 1000 étudiants ont fermé la porte du Rectorat  de l’Université et barré l’Avenue des Martyrs, empêchant toute circulation, pour prouver leur mécontentement.

L’Université de Bangui accueille actuellement plus de 20.000 étudiants. Mais l’unique restaurant universitaire n’offre que 1200 plats chaque jour. Dans le budget de l’Etat centrafricain pour l’exercice 2011, les députés ont voté une augmentation de l’enveloppe allouée à la restauration des étudiants. Elle passe de 5 à 7.000.000 FCA (environ 9 à 10.700 euros). Mais  jusqu’à la date des manifestations du 8 mars, ces fonds n’étaient  toujours pas disponibles

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères