ActualitésJustice

Disparition de Charles Massi, le CFC exige une enquête internationale

Le Collectif des Forces du Changement (CFC) rejette les conclusions de l’enquête du parquet sur la disparition de Charles Massi.

Les partis membres dudit collectif demandent l’ouverture d’une enquête internationale, lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 3 septembre 2010 au siège du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) à Bangui.

Le Collectif des Forces du Changement (CFC) réagit au communiqué rendu public en août dernier, par le procureur de la République Firmin Féindiro, qui indiquait que Charles Massi serait absent et présumé vivant.

Selon Maitre Nicolas Thiangaye, porte parole de ce collectif, interrogé par Radio Ndeke Luka, il ne s’agit pas de cautionner le choix de Charles Massi d’entrer en rébellion, mais de défendre le droit de ce dernier d’être traduit en justice.

Le CFC exige de nouveau la mise en place d’une commission d’enquête internationale sur la disparition de Charles Massi et d’Hassan OUSMAN, un autre leader politico-militaire disparu dans la même époque.

Il exige enfin, la mise en place immédiate de la haute cour de justice pour « juger les auteurs d’assassinats politiques »

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères