ActualitésJustice

Justice: les fugitifs du PK5 auront droit à un procès équitable

Les fugitifs ex-Séléka arrêtés par la Minusca et remis à la justice centrafricaine seront jugés de manière équitable. C'est la déclaration faite ce lundi par le ministre de la Justice, Flavien Mbata dans une interview exclusive à Radio Ndeke Luka.

« Ils auront droit à un avocat et surtout à un procès équitable », a-t-il rassuré estimant que « la Justice fasse son travail en toute indépendance dans cette affaire », car « dans le cadre du mandat de la Minusca, (…) leur progression a été stoppée et des individus arrêtés. Ils ont été remis aux autorités nationales », mentionnant que ces personnes responsables présumées des violences au PK5 à Bangui « seront traitées comme tout Centrafricain poursuivi en justice ».

D'après le ministre, les hommes armés du PK5 arrêtés par la Minusca sur l'axe Sibut et remis aux autorités nationales seront jugés en vertu des règles en vigueur dans le pays. « Un accord du 2 septembre 2014 qui lie la République Centrafricaine avec la Minusca définit les droits et les obligations de chacune des parties », précise le membre du gouvernement.

Flavien Mbata explique que la justice devra dire le droit grâce au renouvellement du mandat de la Minusca.

« C'est en application de la récente résolution 2301 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui donne désormais mandat robuste à la Minusca qu'elle a agit lorsque des Centrafricains dont certains font l'objet de mandat d'arrêt ont cru bon de se soustraire à la Justice de leur pays en quittant nuitamment Bangui à bord de véhicules lourdement armés et en commettant d'autres infractions notamment à la barrière du PK12, à Guéréngou et à Damara », a indiqué le magistrat Mbata.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères