COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésJustice

©RNL / Inès Laure N'Gopot
Procureur général près la Cour d'Appel de Bangui, Eric Didier Tambo, lors de la session criminelle des 13 accusés de la coalition Séléka-Antibalaka, le 30 juillet 2018

Bilan de la première session criminelle 2018

Le magistrat Eric Didier Tambo se dit satisfait de cette première session qui s'est déroulée selon les dispositions des textes en vigueur. Il donne déjà la date de la prochaine session qui se tiendra au mois de novembre de l'année en cours. Avec 26 dossiers inscrits au rôle, 15 ont été évoqués et 11 renvoyés parmi lesquels le dossier de Abdoulaye Hissène. Magistrat Tambo s'est aussi expliqué sur le surpeuplement de la maison carcérale de Ngaragba qui selon lui est la conséquence logique de la destruction des maisons d'arrêt dans les villes de province. Et donc tous les présumés criminels d'où qu'ils soient, sont transférés à Bangui.

 


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères