COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésJustice

©Google image
Logo des Nations Unies

RCA : Un protocole pour une lutte commune contre les abus sexuels adopté à Bangui

L'Exploitation et l'Abus Sexuels (EAS) désormais sous surveillance onusienne en Centrafrique. Les Nations Unies ont signé lundi 3 septembre à Bangui un protocole d'information et de signalement de ces abus. Le document a été signé entre la Minusca, les agences de l'ONU et certaines ONG nationales et internationales.

Les organisations signataires se sont engagées à œuvrer pour la protection contre l’exploitation et l’abus sexuels (EAS), à mettre en application les procédures internes de gestion de ces abus commis par le personnel, y compris l’investigation et la sanction et à veiller à l’assistance aux victimes suivant les mécanismes de réponse multisectorielle en cas de violences basées sur le genre.

"Je me réjouis de l’engagement pris par les acteurs humanitaires à lutter contre cette problématique et à respecter la dignité humaine", s'est félicités Najat Rochdi, Coordonnatrice humanitaire en RCA.

"Nous avons un devoir de protection et sommes redevables à la population centrafricaine que nous assistons et à travers la signature de ce protocole nous disons d’une seule voix : NON aux exploitations et abus sexuels", a-t-elle ajouté

Le protocole de partage d’information est un document qui clarifie le processus de signalement des allégations d’EAS commis par le personnel du système des Nations Unies, des ONG internationales et nationales humanitaires. L’objectif est d’améliorer la collaboration et assurer le signalement, le référencement et le traitement responsable des allégations liés à cette problématique. Ce protocole devrait compléter les politiques internes de chaque organisation.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères