ActualitésJustice

©RNL / Brice Landry Ndangouï
Vue du tribunal de grande instance de Bangui, le 16 octobre 2017

Kémo : Le procureur de la République met en garde contre la justice populaire

La montée de la justice populaire inquiète les autorités judiciaires de Sibut dans la Kémo. Elles mettent en garde ceux qui se réfèrent à la justice privée. Ceci suite à un cas de menace qui pesait sur une femme soupçonnée de sorcellerie et qui a eu la vie sauve grâce à l'intervention des Forces Armées Centrafricaines (FACA) la semaine dernière.

Le procureur près le Tribunal de Grande Instance de Sibut Vital Ouassinon a appelé à la fin de cette pratique. "La justice populaire n'est pas soutenable et ceux qui le font tomberont sous le coup de la loi" a-t-il dit avant d'engager les usagers aux respect de la loi.

"J'engage toutes les victimes de justice populaire à se plaindre et par la même occasion les justiciables à faire confiance en la justice" a-t-il lancé.

Malgré les campagnes de sensibilisation contre la justice populaire, la bannir reste un défi important pour le gouvernement sur l'ensemble du territoire.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères