#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésJustice

La résolution de l’ONU, en étude à Bangui

Une trentaine de femmes membres du Comité Interafricain pour la lutte contre les pratiques néfastes à l’égard de la femme, section Centrafrique (Ciaf Centrafrique) réfléchissent sur l’application et la vulgarisation de  deux résolutions 1325 et 1820 du Conseil de Sécurité des Nations Unies;  relatives à la protection des femmes et des enfants pendant les conflits.

Ces femmes leaders du Ciaf Centrafrique, entendent décentraliser leur champ d’action à travers l’implication de la communauté et aussi celle des populations de  l’arrière pays.

Antoine Maximilien Mbaga, directeur de cabinet au Ministère des Affaires Sociales qui a présidé ce mercredi 7 décembre 2011  l’ouverture des travaux de cette réflexion, a déclaré dans un entretien accordé  à Radio Ndeke Luka, que « les femmes sont et demeurent porteuses de  vie, et il est important d’assurer leur protection à travers l’application de ces deux résolutions ».

La présidente du Ciaf Centrafrique Margueritte Ramadan, pense pour sa part que depuis l’adoption de ces résolutions 1325 et 1820, son application souffre ainsi que sa vulgarisation dans le pays, « vu que les médias ne cessent de déplorer de tels cas ».

Les travaux de cette réflexion des femmes leaders du Ciaf Centrafrique sont parrainés par le Bureau Intégré des Nations Unies pour la consolidation de la Paix en Centrafrique (Binuca).

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse