ActualitésPolitique

Firmin Feindiro, à pieds, en pirogue puis en avion, a fui en Europe

L’ex-ministre de la Justice, Firmin Feindiro a fui le pays et a réussi à gagner l’Europe il y a 2 jours. L’information a été confirmée à Radio Ndeke Luka ce dimanche 2 septembre 2012 par le porte-parole du « Mouvement Sauvons la RCA », Tedd Maya Angalisho.

Dans une interview téléphonique accordée à la rédaction, M. Angalisho affirme avoir lui-même s’être rendu à l’aéroport accueillir l’ancien ministre, aujourd’hui tombé en disgrâce et limogé le 16 juillet dernier pour des raisons non encore connues mais sans doute liées à sa proximité avec un autre ancien ministre, Sylvain Ndoutingaï.

Toutefois, Notre interlocuteur « pour des raisons de sécurité » a refusé de préciser le pays et la ville où M. Feindiro a trouvé refuge. Tout juste, consent-il à révéler que ce dernier a quitté la RCA le 22 août dernier, grâce à un laisser-passer délivré sous un nom d’emprunt par un responsable de la police. « Les frontières ne sont pas sécurisées et les agents mal payés…alors » s’est-il borné à dire en réponse à la question. Il explique néanmoins que M. Feindiro, dans sa fuite, n’est pas parti de l’aéroport, mais par la route, puis en pirogue, jusqu’à Brazzaville (République du Congo) où également avec sa fausse identité, a pu embarquer dans un vol à destination de l’Europe.

M. Angalisho a notamment déclaré : « Il est très fatigué et il se repose. Dans sa fuite il a été contraint à une longue marche. Il doit subir un contrôle médical. J’ai été le chercher à l’aéroport et je l’ai rencontré, ainsi que ses conseillers à plusieurs reprises. D’ailleurs, bientôt, il va s’adresser lui-même aux centrafricains  pour donner en long et en large les vraies raisons de sa disgrâce et des menaces de mort proférées contre sa personne ».

A la question de savoir si l’ex-ministre était l’inspirateur du Mouvement sauvons la RCA, M. Angalisho a répondu par la négative, « mais nous allons lui proposer de diriger le Mouvement ».

En guise de rappel, après son limogeage, l’ancien ministre de la Justice avait été interdit de sortie du territoire centrafricain. Il s’était vu refoulé de l’aéroport international de Bangui M’Poko alors qu’il devait embarquer pour Paris pour des raisons de santé. Il sera finalement autorisé à faire le voyage quelques jours plus tard et regagnera Bangui à la fin du séjour.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères