#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

Les chefs de quartiers de Bangui, outillés pour le respect des droits de l’homme et le processus électoral en cours

« Le processus électoral en cours en Centrafrique est une occasion pour le Gouvernement et les Organisations de la Société civile de rappeler aux Chefs de quartiers leurs responsabilités  de garants de l’Etat de droit ».

C’est à ce titre que 25 chefs de quartiers de Bangui ont achevé le 18 septembre 2010 à Bangui, une session de formation sur les Droits de l’Homme, la Bonne gouvernance, le Processus électoral, et la protection des droits de la femme.

L’activité s’inscrit dans le cadre du projet « Réaliser le renforcement de capacité, plaidoyer, communiquer pour les droits de l’homme » exécuté conjointement par l’ONG internationale Mercy Corps et l’Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme, ainsi que l’« Accès à la justice et appui aux femmes victimes de violences » mis en œuvre par l’Association des Femmes Juristes de Centrafrique (AFJC).

Thierry ZENETH, Directeur des Affaires Juridiques au Ministère de l’Administration du Territoire, a, dans son adresse aux participants, insisté sur la mission des Autorités locales qui est celle de veiller à la protection de la République.

Pour sa part, Elisabeth GRAYBILL, Représente du Chef de Mission de Mercy Corps, se réjouit de cette formation qui vient renforcer la capacité des autorités locales pour la promotion d’élections libres et justes à travers une éducation civique des citoyens.

L’Atelier de formation a été effectué en deux phases à raison de 25 participants par phase. Il va se poursuivre dans huit Préfectures de la RCA dans les deux prochaines semaines.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse