#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

Recensement électoral, bras de fer entre le ministre Ouandé et la CEI locale du 8ème arrondissement de Bangui

Le recensement électoral, est-il devenu une partie de Ping Pong dans le 8e
arrondissement de Bangui ?
Cette interrogation a été  le lundi 11 octobre 2010, au centre d’une
conférence de presse animée par le ministre de l’intérieur Jules Bernard
Ouandé.
Au cours de cette conférence, il est monté au créneau pour fustiger le
président du comité local de la Commission Electorale Indépendante (CEI),
dudit arrondissement, au sujet des présumés  cas de fraudes. Il s’agite de
monsieur José Malo.
Dans les propos liminaires recueillis par Radio Ndeke Luka, le ministre de
l’intérieur a évoqué un autre cas de fraudes enregistré dans le 3ème
arrondissement de Bangui.
 
Il a cité en exemple 2 membres du comité de la CEI locale gardés à vue,
qui auraient favorisé  certains électeurs à s’inscrire plusieurs fois sur
différentes listes. En réponse à cette accusation, Josée Malo, 
président du comité de la CEI
locale a réfuté toutes ces accusations et a déclaré que les propos du
ministre sont de nature à semer un trouble dans les opérations du
recensement électoral en cours.
Josée Malo a affirmé en outre que son équipe ne cesse de subir depuis fort
longtemps, les intimidations du ministre Ouandé qui, a-t-il précisé, est
lui aussi candidat présumé à la députation dans cet arrondissement.
 Le président de la CEI locale a martelé que ces 2 présumés fraudeurs sont
accusés à tort par ce ministre qui, conclut-il est d’ailleurs, auteur de
fraudes massives.
Par ailleurs, les agents recenseurs de Mbaïki (sud du pays), boudent leurs
rémunérations octroyées par Programme des Nations Unies pour le
Développement. Ils projettent, d’après le correspondant de Radio Ndeke
Luka, d’entrer bientôt en grève.
Une plainte qui, poursuit ce correspond, a été prise en compte par le
révérend pasteur Joseph Binguimalé président de la CEI, en mission dans
cette localité et qui a rassuré que le gouvernement qui s’emploiera à tout
mettre en œuvre pour la bonne marche de cette phase du scrutin.
Signalons que le dépôt des candidatures aux élections en Centrafrique,
initialement prévu pour le 10 octobre 2010,  est reporté au 8 novembre .
Les élections sont toujours prévues pour le 23 janvier 2011.
Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse