#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

Recensement électoral : la CEI locale de Bossangoa dénonce la non implication des chefs de quartier

Le président de la Commission élection indépendante (CEI) locale de la ville de Bossangoa  dénonce l’attitude des chefs de groupe et de quartier de Bossangoa ce 14 octobre 2010. Il réclame la participation de ces autorités locales aux opérations du recensement électoral.

Le président de CEI locale de Bossangoa s’est entretenu avec ces notables aujourd’hui. Les primes hebdomadaires revues en baisse seraient à l’origine de cette démotivation. Ils perçoivent 4.100 FCFA par semaine au lieu de 5.000 FCFA. Aussi, sur les 50 chefs de quartiers, 43 seulement ont été pris en compte.

Le président de la CEI a affirmé, quant à lui, prendre en compte leur souci et les exhorte cependant avant toute solution d’agir par esprit patriotique. Il a beaucoup insisté sur l’importance de la présence d’un chef de quartier pendant le recensement électoral.

Selon le code électoral, un électeur avant son inscription sur la liste doit présenter entre autres, une carte d’identité nationale, un permis de conduire, un livret de pension, sinon c’est le témoignage du chef de son quartier.

Depuis le démarrage de ces opérations, le président national de la CEI, Joseph Binguimalé a invité tous ces chefs d’aider les agents recenseurs. Les opérations du recensement électoral prendront fin le 22 octobre prochain. Cependant, les opérations n’ont encore démarré dans certaines régions de la Centrafrique.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse