#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

Faible mobilisation des centrafricains dans les opérations du recensement électoral

A quelques jours de la clôture de ces opérations, presque tous les postes de recensement dans les huit arrondissements de Bangui étaient quasiment déserts. Aucun poste n’a enregistré plus 1000 personnes.

Si ces opérations n’ont pas connu un succès dans certains arrondissements de Bangui, à Bruxelles dans le 2ème arrondissement, les agents recenseurs ont pu enregistrer beaucoup de personnes grâce une méthode que leur coordination à mis en place : Le recensement allant de porte par porte.

Les opérations du recensement électoral en République centrafricaine ont été définitivement closes  depuis le 21 octobre dernier sur tout le territoire centrafricain.

Ces opérations entamées depuis le 22 septembre, ont de manière générale connues plusieurs difficultés, entre autres des cas de fraudes, des mécontentements des agents recenseurs et une faible mobilisation de la population. Malgré tout, la Commission Electorale Indépendante (CEI) estime à au moins 70% de réussite, ces opérations.

Selon Rigobert Vondo, Rapporteur Général de la CEI, le bilan des opérations de recensement électoral est positif sur toute l’étendue de Centrafrique. « On peut l’estimer à au moins 70% », a-t-il affirmé à Radio Ndeke Luka.

Fulgence Zeneth, coordonnateur de l’Observatoire National des Elections a, quant à lui, précisé que le bilan n’est pas totalement satisfaisant. Si une faible mobilisation de la part de la population est enregistré, c’est parce que les leaders des partis politiques ne se sont pas impliqués dans les sensibilisations.

Mais Martin Ziguélé, Président du MLPC, Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), si la population n’est pas suffisamment sensibilisée par les partis politiques, c’est parce que les médias publics ne leurs sont pas ouverts.

Bien que le recensement ait pris fin, certains agents recenseurs continuent de hausser le ton pour revendiquer leurs perdiems, à l’exemple de ceux du 5ème arrondissement de Bangui qui ont manifesté leur mécontentement le 22 octobre.

Jusqu’à présent, certains agents recenseurs détiennent encore les listings par devers eux.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse