#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

L’Administration électorale centrafricaine fait face à d’énormes difficultés, selon l’Institut National pour une Démocratie Durable en Afrique

L’institut National pour une Démocratie Durable en Afrique, EISA, vient de rendre public le Rapport de sa mission d’observation préélectorale en République Centrafricaine. Le document a été présenté le 16 novembre 2010 ; lors d’une conférence de presse.

Selon le Rapport, la mission de l’EISA qui séjourne à Bangui du 23 octobre au 20 novembre 2010, a essentiellement porté sur l’observation des opérations de recensement électoral et de dépôt des candidatures en RCA.

Le rapport a relevé que la crise institutionnelle qui caractérise la CEI depuis son installation n’a toujours pas été résorbée. Jusqu’à ce jour, les différentes entités représentées en son sein ne se reconnaissent pas dans certaines orientations stratégiques imprimées au processus ou amènent les membres de la CEI désignés par elles, à ne se préoccuper que de leurs intérêts partisans.

La mission a aussi relevé que l’administration électorale fait face à d’énormes difficultés de fonctionnement liées à l’insuffisance et la non disponibilité des fonds affectés à cet effet par ses différents partenaires, notamment le gouvernement et la communauté internationale.

En conclusion, la Mission d’observation électorale EISA a noté avec satisfaction une bonne volonté des parties prenantes au processus, d’aller à un scrutin crédible, transparent et inclusif. Elle réitère en fin, à toutes les parties prenantes, son appel à la retenue et à la modération en cette période sensible du processus électoral et les exhorte à nouveau à privilégier la concertation et le consensus à toutes les étapes à venir.

La mission est conduite par le Révérend Apollinaire Muholongu Malumalu, président de la Commission électorale indépendante de la République démocratique du Congo.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse