#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

1er tour des élections en RCA : mise en garde de Cyriaque Gonda

Le candidat du Parti National pour un Centrafrique Nouveau (PNCN) à la présidentielle du 27 décembre, Cyriaque Gonda, a mis en garde contre toute tentative visant à entacher l'organisation du premier tour des élections groupées en Centrafrique. Au cours d'un point de presse qu'il a animé ce mercredi 23 décembre, Cyriaque Gonda souhaite des scrutins transparents et crédibles.

« Je suis rentré dans les arrondissements et quartiers de Bangui pour être avec la jeunesse, les hommes et les femmes. Les hommes se sont mobilisés pour expliquer la situation du pays. Tout ce que nous demandons, c'est que les élections se passent dans la transparence. Nous n'accepterons pas la fraude, nous n'accepterons pas le hold-up ».

Selon le candidat du PNCN, des rumeurs faisant état d'une fraude circulent depuis le lancement de la campagne électorale. Ces rumeurs persistantes relèvent même que le futur locataire Président de la République est déjà désigné par la communauté internationale avant les élections proprement dites. Pour Cyriaque Gonda, il appartient aux Centrafricains de choisir celui qui devra conduire leur durant les cinq prochaines années à venir.

« Vous savez, beaucoup de choses se disent. Il y a des gens qui disent qu'ils sont candidats des européens, de Sassou Nguesso. Tantôt, des gens disent qu'ils vont s'organiser, mais je ne permettrais pas ça. Le peuple doit avoir son candidat. C'est le candidat du peuple qui va gagner. On a trop fait souffrir le peuple en troquant sa volonté », a déclaré Cyriaque Gonda.

Présidentielle : l'autre face du KNK fustige l'accord politique avec l'URCA

Le bureau du parti travailliste Kwa Na Kwa (KNK) de l'ancien président François Bozizé Yangouvonda conteste la signature de l'accord politique avec l'Union pour le renouveau de Centrafrique (URCA) d'Anicet Georges Dologuélé, accord qualifié de « mascarade » par Samuel Tokofeissé, membre du bureau et coordonnateur de la base du KNK.

Samuel Tokofeissé a expliqué que les militantes et militants ne sont pas informés sur l’acte de naissance de cet accord. Il a invité le secrétaire général Bertin Béa à changer d'avis. « Tout le monde, y compris les membres de base, ont refusé cet accord. Nous n'avons pas été consultés. Tout le monde dénonce cet accord. Nous disons au secrétaire général qu'il est grand temps qu'il revienne sur sa décision », a-t-il souhaité.

Pour lui, le KNK soutient le candidat indépendant Faustin Archange Touadéra : « Aujourd'hui, le KNK est en mesure de soutenir un candidat qui est issu de son rang, qui se trouve être Faustin Archange Touadéra ».

C'est ce lundi 22 novembre que le secrétaire général du KNK, Bertin Béa et le président de l'Union pour le renouveau de Centrafrique (URCA) ont signé un protocole d'accord politique en vue de soutenir la candidature d'Anicet Georges Dologuélé à la présidentielle.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse