#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

Démafouth dément Bozizé

« Je n’ai jamais été reçu par le Chef de l’Etat avec une enveloppe, ou quoique ce soit. Il ne m’a rien donné et je peux le dire devant le peuple centrafricain ».

Ces propos sont tenus ce lundi 3 janvier 2011, par Jean Jacques Démafouth, 2ème vice président du comité de pilotage du programme du Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR).

Il démenti ainsi le président François Bozizé qui a pointé du doigt dimanche, les responsables des politico-militaires à qui il remet 16 millions de francs CFA (environ 24, 391 euros) par mois, sans rendre compte fidèlement à leurs troupes qui souffrent en brousse. Une entrave selon Bozizé, au processus DDR.

D’après Démafouth, le chef de l’Etat paye à l’ensemble des représentants centrafricains présents au comité de pilotage une indemnité mensuelle, dont le montant varie en fonction des responsabilités.

Cette indemnité, précise Jean Jacques Démafouth, va de 250 000 (environ 381,123 euros) à 1 000 000 de francs CFA (environ 1,524 euros), et n’est jamais versée uniquement aux groupes rebelles.

Il conclut qu’il n’a jamais été question d’un chèque de 36 000 000 de francs CFA (environ 54,881 euros), comme l’a souligné Bozizé, versés aux membres du comité, si ce ne sont que des indemnités prévues.

Le 31 décembre 2010, le Chef de l’Etat François Bozizé s’est adressé à la nation pour le nouvel an. Dans sa déclaration, il a fait savoir que si aujourd’hui le DDR n’avance pas, c’est de la responsabilité des chefs des mouvements politico-militaires.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse