ActualitésPolitique

La campagne électorale, ambiance morose à Bangui

La campagne électorale en vue des élections groupées du 23 janvier 2011 lancée ce lundi 10 janvier 2011, semble encore assez timide à Bangui la capitale centrafricaine.

Une campagne marquée  par quelques conférences de presse et meetings tenus par certains candidats à la présidentielle. C’est le cas du candidat du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), Martin ZIGUELE. Il promet au cours d’une conférence de presse, de travailler sur trois points notamment, la garantie de la sécurité, la relance de l’économie et création de l’emploi, la restauration des services publics de base dont l’accès à l’éducation et l’eau potable.

Dans ce même exercice, Jean Jacques Démafouth du Parti Nouvelle Alliance pour le Progrès (NAP), a d’abord éclairé son assistance sur le mémorandum de l’opposition concernant le report des élections. Selon lui, la circulation des cartes d’électeurs parallèles, le non payement des indemnités des commissaires, le manque de formation et le parachutage des présidents des bureaux de vote ont constitué les points de revendication de l’opposition.

Pour sa part, le candidat à la présidentielle du parti travailliste Kwa Na Kwa, le président sortant François Bozizé, a tenu son premier meeting au Complexe sportif Barthélémy Boganda avec les Conseils et cellules de son parti.

Mais à la mi-journée, le stade était rempli seulement à moitié pour une manifestation prévue pour 8H30. Tous les conseils, fédérations et cellules du KNK des huit arrondissements de Bangui et de Bimbo se sont présentés dans la couleur Orange, couleur de leur parti. Un responsable du parti a confié à Radio Ndeke Luka que le retard est du au fait que quelques caravanes du KNK qui sillonnaient la ville de Bangui n’étaient  pas encore arrivées.

Il faut dire que tout se passe comme SI les états majors des Partis politiques ne sont qu’en phase préparatoire. N’étaient-ils pas prêts ? Difficile de répondre à cette question.

Sur les principales avenues et certains endroits de la ville, un seul décor s’offre à au public : le jaune orange, couleur des banderoles du KNK, le parti au pouvoir.

Pour le reste, c’est le train de vie traditionnel des Banguissois : des élèves qui vont ou rentrent de l’école, des commerçants ambulants qui vaquent à leurs activités quotidiennes, des fonctionnaires qui vont ou rentrent de travail.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères