ActualitésPolitique

RCA : « 2018 une année de paix, de réconciliation et de développement » dixit Faustin Archange Touadéra

Lors de son adresse à la nation à la veille du nouvel an, le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra a souhaité que 2018 soit une année de stabilité pour la République Centrafricaine.

« A chacune et à chacun, je voudrais souhaiter que l’année 2018 apporte le meilleur. Qu’elle soit une année de paix, de bonheur, de prospérité pour notre pays la République Centrafricaine », a déclaré le Président Touadéra sur les ondes nationales.

La main tendue de Faustin Archange Touadéra aux groupes armés depuis son accession à la magistrature suprême de l’Etat a été une goutte d'eau dans la mer. Les exactions de tout genre ont atteint une proportion inquiétante pendant l’année qui s’est écoulée. « L’année 2017 a été très difficile au plan intérieur malgré les efforts engagés par le gouvernement pour rétablir la paix et la sécurité à travers la mise en œuvre du programme DDRR et la signature de quelques accords tel celui de Sant’Egidio », a souligné le Président.

Le Chef de l’Etat a relevé qu’au niveau international, la République Centrafricaine fait partie des pays touchés de plein fouet par les crises à répétition. Selon Faustin Archange Touadéra : « des actes de violences et des conflits de toute nature ont endeuillé de nombreuses familles. Le terrorisme sou tendu par la haine et le fanatisme religieux a frappé toutes les régions du monde et marqué de manière durable les esprits tant son action est apparu aveugle et barbare ».

Liesse populaire au réveillon

Depuis minuit, de nombreuses personnes à Bangui comme en province ont commencé à présenter les vœux à leurs proches. Des scènes de joie ont eu lieu dans les huit arrondissements de la capitale et à la périphérie. La population veut ainsi tourner la page sombre de quatre années de violences.

Dans les kermesses, les bars dancings et lieux de loisirs de la capitale, les Centrafricains se sont amusés. Plusieurs personnes se sont rendues dans les lieux de culte pour dire merci à Dieu. De Ouango dans le 7e arrondissement à Bégoua à la sortie nord de Bangui en passant par Boy Rabe dans le 4e arrondissement pour arriver à Bimbo à la sortie sud, les Centrafricains ont manifesté leur joie.

48 victimes, bilan négatif de la fête

Le réveillon du nouvel an n’est pas resté sans conséquence sur le plan humain. Les armes de tout calibre ont crépité à partir de zéro heure malgré la mise en garde des forces de sécurité intérieure et certains leaders de la communauté. Les circulations sur la voie publique ont aussi fait des victimes. Selon un bilan provisoire fourni par l'hôpital Communautaire, un jeune homme d'environ 25 ans a été tué par balle. Une autre personne a été blessée par une balle perdue au quartier Fatima dans le 6e arrondissement. La formation sanitaire a également enregistré 27 cas d'accidents de motocyclette, 13 dus à des véhicules. 8 cas de blessures des suites à de bagarres ont été inscrits au registre de cet hôpital.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse