ActualitésPolitique

©RNL / Hippolyte Marboua
Cyriaque Gonda, président du Parti National pour un Centrafrique Nouveau, le 11 février 2014 à Brazzaville

Motion de destitution du président de l'Assemblée Nationale, le PNCN réagit

Le président du Parti National pour un Centrafrique Nouveau, Cyriaque Gonda voyant le mal de loin voudrait éviter les conséquences de cette crise institutionnelle. Inquiet de ce pourrait advenir, le politique  relève que c'est la première fois qu'une procédure en destitution est montée contre un président de l'Assemblée Nationale depuis la première législature. Estimant que la RCA ne s'est pas encore totalement relevée de la crise, Cyriaque Gonda souligne que deux camps entrent en guerre, chacun défendant sa position, la population risque d'en pâtir. Pour le président du PNCN, l'heure n'est pas aux querelles intestines au niveau de l'Assemblée Nationale. M. Gonda avertit sur un probable blocage des activités au parlement. Il convient selon que les députés forment un bloc pour tirer le pays de la crise.

 


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères