ActualitésPolitique

©VOA Afrique
Faustin Archange Touadéra - Président de la République Centrafricaine devant la Presse

Bangui : Interrogations sur les propagandes médiatiques du mouvement Cœurs Unis

La population centrafricaine réagit, suite à des campagnes médiatiques multipliées qui passent ces derniers temps, sur Radio Centrafrique et à la Télévision centrafricaine, en prélude au congrès du mouvement Cœur Unis qui soutient le Président Faustin Archange Touadéra.

Les campagnes se font régulièrement dans les huit arrondissements de Bangui, Bimbo et Bégoua pour faire adhérer les Centrafricains aux idéaux du futur parti du Président Faustin Archange Touadéra. Certains Centrafricains déplorent l'utilisation des médias d'Etats en cette période non électorale par le pouvoir en place en faveur du Mouvement Cœurs Unis. « Il faut que la jeunesse du mouvement cœurs-unis, puissent arrêter avec ces propagande en faveur du Président Faustin Archange Touadéra. Il n’appartient pas seulement à ce mouvement, car il est d’abord le Président de tous les centrafricains », a décrié une femme.

«Si la loi l’autorise, on est d’accord. Mais si la loi ne permet pas qu’il y ait propagande dans une période loin d’une campagne présidentielle, alors là, il y a violation de loi », a fait observer un homme sous le couvert de l’anonymat.

Une pratique qui risque de créer des frustrations au sein de la classe politique.

Edgard, étudiant de 25 ans se demande « si les partis politiques de l'opposition peuvent eux aussi avoir accès aux médias d'Etat comme, le cas pour le mouvement cœur unis par exemple ».

Sur cette question, Jésus Tharshyl Bomongo, directeur général de la radio Centrafrique, responsable de la cellule de communication de ce mouvement Cœurs Unis, indique : « qu'il s'agit justement d'une sensibilisation du public sur ce mouvement et non une propagande comme on veut le faire croire. Il en voit aucune incompatibilité avec son métier de journaliste ».

Le Haut Conseil de La Communication chargé de la régulation des médias n'a pas encore tranché, si oui ou non, cette campagne respecte les lois du métier.  Affaire à suivre...

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères