ActualitésPolitique

©Aimé Serge Singha Béngba
Aimé Serge Singha-Béngba, président du Groupe parlementaire Trait d'Union

Assemblée Nationale : Le groupe parlementaire Trait d’Union dénonce des menaces contre un député

Mardi 23 octobre 2018 à Bangui, dans une interview exclusive accordée à Radio Ndékè Luka, l’honorable Aimé Serge Singha Béngba, président du groupe parlementaire Trait d’Union, a dénoncé la menace proféré par Ali Darassa contre le député de Bambari 1, Aboubacar Amadou Kabirou.

Le représentant du groupe parlementaire Trait d’Union a décrié de manière ferme, la menace de mort proféré contre, le député de Bambari 1 (un des signataires de la motion de destitution du président Abdou Karim Méckassoua) et son petit frère Yaya Bouba par le chef rebelle Ali Darassa.

Selon les propos du député Singah Bengba : « le chef rebelle Ali Darassa s’est permis de dire qu’il interdit à l’honorable Kabirou représentant de Bambari 1, de remettre pieds dans sa circonscription, sous prétexte qu’il combat Abdou Karim Meckassoua et soutient le redéploiement des Forces armés centrafricaines (Facas) à Bambari ». Il déplore le fait que le parlementaire Aboubacar Amadou Kabirou, « est contraint à une vie de clandestinité ».

Contrairement aux attentes du chef rebelle Ali Darassa, le président du groupe Trait d’Union a insisté sur la pertinence du redéploiement des Forces armés centrafricaines sur toute l’étendue de territoire national. « Moi qui suis député de Bangassou, je sais ce que le redéploiement des Facas a apporté à la population. Et mon souhait est de voir le redéploiement des Facas sur toute l’étendue du territoire. Car moi je sais que les Facas peuvent ramener la paix », a insisté l’honorable Aimé Serge Singha Béngba.

Le parlementaire interpelle par ailleurs la Minusca et les forces de défenses à assurer la protection du député Aboubacar Amadou Kabirou contre la menace du Chef rebelle  « J’en profite de l’ocasion pour demander à la minusca et nos forces de défense d’assurer la protection de l’honorable Amadou Aboubakar Kabirou et son petit frère Yaya Bouba ».

Le chef rebelle Ali Darassa de l’UPC n’a pas encore réagi à cette acusation de menace de mort contre le député de Bambari 1.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères