ActualitésPolitique

©RNL
La session parlementaire en sa séance plénière du 6 mai 2016

RCA : Le GSTC interpelle les députés à une prise de conscience

Suite à la crise actuelle au sein du parlement Centrafricain, le Groupement Syndical des Travailleurs de Centrafrique (GSTC), a appelé mardi 23 octobre 2018 à Bangui, les députés au calme et à une prise de conscience.

Le Secrétaire Général du GSTC, Firmin Zoh-Ponguélé s’inquiète du fait que les travailleurs centrafricains généralement, font les frais à chaque fois que le pays sombre dans une crise. « Nous les travailleurs, nous sommes souvent victimes collatérales des incompréhensions des hommes politiques. Pourtant, nous sommes les vrais acteurs de la société car c’est nous qui travaillons et qui produisons », a martelé Firmin Zoh-Ponguélé.

Il saisit l’occasion pour appeler les élus de la nation à une prise de conscience. Leur faisant comprendre qu’il n’y a pas d’alternative en résolvant les problèmes de la nation par une crise institutionnelle. « Aujourd’hui, nous saisissons cette occasion pour faire appel aux élus de la nation au niveau de l’Assemblée Nationale, qu’une crise institutionnelle ne résoudra pas le problème de notre pays », a fait suivi le Secrétaire Général du GSTC.

Indiquant par ailleurs : « Ce que la population ou les travailleurs veulent, c’est l’aboutissement du programme DDR afin qu’il y ait la paix ».

Firmin Zoh-Ponguélé, interpelle les députés centrafricains à faire preuve d’un sens élevé de responsabilité et de patriotisme afin d’épargner des souffrances supplémentaires inutiles au peuple.

Le GSTC appelle de nouveau les Centrafricains à l’unité, à la solidarité et à la mobilisation pour la paix.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères