ActualitésPolitique

©RNL / Inès Laure N'Gopot
Mathurin Dimbélé Nakoué, un des vices-présidents du parti KNK radié par François Bozizé, le 25 octobre 2018

RCA : Divorce consommé entre Mathurin Dimbélé Nakoué et François Bozizé

Le président fondateur du parti KNK a radié Mathurin Dimbélé Nakoué l'un des vice-présidents de ce parti renversé du pouvoir le 24 mars 2013. L'intéressé prend acte de sa radiation et accuse certains cadres du parti d'avoir induit François Bozizé en erreur. Position exprimée ce 5 juin dans une interview accordée à Radio Ndeke Luka.

A l'origine de la crise ayant abouti à la radiation, la ligne politique du parti qui opte désormais d'œuvrer au sein de l'opposition démocratique. Le refus de Bertin Béa, secrétaire général de siéger au gouvernement inclusif et l'annonce d'une coalition avec l'URCA pour ester le chef de l'Etat en justice pour violation de la Constitution et Haute trahison.  Une position qui ne fait pas l'unanimité au sein de ce parti.

Alors qu'il était de plus en plus isolé au sein du parti KNK, Mathurin Dimbélé Nakoué était dans une délégation politique pour discuter avec François Bozizé. Depuis son exil, François Bozizé a opposé une fin de non recevoir à cette mission et en réponse, il a prononcé dans une note la radiation du vice-président de son parti Mathurin Dimbélé Nakoué.

En réaction à sa radiation, le député de Sosso Nakombo dit respecter la signature de Bozizé et accuse Bertin Béa. "Je ne peux pas entrer en opposition avec Faustin Archange Touadera qui est l'un des nôtres. Il nous a toujours soutenu en nous envoyant de l'argent mais pourquoi on ne dit pas ? Ma démarche consiste à obtenir le retour dans la dignité de François Bozizé et mobiliser les ressources pour les échéances électorales de 2020" a-t-il indiqué.

Le purge au sein du KNK intervient dans un contexte où le KNK met en indexe le régime de Bangui d'avoir empêché le retour au pays de son président fondateur et mis la restriction sur son fils l'ancien ministre de la défense Jean Francis Bozizé.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères