ActualitésPolitique

©RNL/Ines Laure Ngopot
Bernard Dillah, secrétaire parlementaire et président de la commission d'enquête parlementaire sur l'exploitation de l'or par les chinois à Bozoum

"Les chinois ont sous estimé leur rapport de production. Le gouvernement doit prendre sa responsabilité" déclare Bernard Dillah

Le député de Ngaoundaye Bernard Dillah, président de la commission d'enquête parlementaire est très remonté contre l'exploitation de l'or par les chinois à Bozoum et à Bossangoa. Il accuse ceux-ci d'avoir triché en minimisant leur production avec la complicité des agents de l'Etat et d'un réseau. Mais cela ne suffit pas, l'élu de la nation poursuit en accusant les chinois d'exploiter les pachydermes, les poissons qui errent dans les champs en y dévastant à cause du clore administré de la rivière par les chinois.

Selon le rapport des députés, cette exploitation est à l'origine d'un taux élevé d'avortement multiplié par 10 dans la localité. Il craint qu'à l'avenir les enfants du village ne voient pas ses animaux qui y vivent dans leur milieu depuis des siècles. Il appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités. Le rapport recommande l'arrêt sans condition de l'exploitation par les chinois. Un appel reçu par le pouvoir de Bangui qui a pris deux décrets mettant fin à cette exploitation.


    

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères