ActualitésPolitique

©Roger Fleury Koursany
Vue sur la capitale de Centrafrique, Bangui

RCA : Un contrôle gouvernemental relève des cas d'abandon de poste dans les services publics

Le ministre de la Fonction publique, Jean-Christophe Nguinza, a déploré un taux élevé d'absence non justifiée dans les services publics entre les mois de juin et juillet 2019. Il a annoncé des sanctions disciplinaires conformément à l'arrêté portant organisation et fonctionnement de la fonction publique en vigueur. Annonce faite ce 31 juillet 2019 lors d'un point de presse à Bangui.

Sur 2857 fonctionnaires contrôlés, environ 116 n'ont pas justifiés leur absence. Cette enquête est réalisée dans 28 localités du pays et intervient dans un contexte où plusieurs fonctionnaires et agents de l'Etat résignent de prendre leur poste d'affectation à l'intérieur du pays.

Le membre du gouvernement n'exclut pas des sanctions en invitant les récidivistes à reprendre leur poste avant que cela ne soit trop tard. "Les rapports des équipes déployés sur le terrain établissent clairement 71 cas d'abandon de poste de poste. Des mesures appropriées seront réservées au cas d'abandon de poste" a-t-il affirmé.

Depuis 2012, l'affections des fonctionnaires et agents de l'Etat de l'arrière pays continue de poser problème. L'insécurité dans les villes de province est une des causes majeures de ce désistement. A cela s'ajoutent, ceux qui ont rejoint leurs postes et qui éprouvent des difficultés à percevoir leurs salaire à la fin du mois.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères