ActualitésPolitique

La CEI et la presse se réconcilient

Le Président de la CEI (Commission électorale indépendante), le Pasteur Joseph Binguimalé a échangé le 6 mars 2011 à Bangui avec les représentants des différents organes de presse centrafricaine sur les différents points qui ont émaillé leurs relations au cours des opérations de conduite et de suivi du processus électoral de 2011.

Selon le président de la CEI, « cette rencontre est l’occasion de laver le linge sale en famille et de se donner un nouvel élan pour réussir le 2nd tour des échéances électorales en RCA ».

Joseph Binguimalé, initiateur de cette rencontre qu’il qualifie de « fraternelle » apprécie à sa juste valeur l’apport de la presse au travail de la CEI et, a demandé à ce que la presse soit davantage soutenue. « J’ai entendu des préoccupations et je me dis qu’il est peut être temps de prendre les organes de presse au sérieux », a-t-il déclaré notamment.

Pour sa part, Albert Mbaya, Président du GEPPIC (Groupement des éditeurs de la presse privée indépendante de Centrafrique) qui a pris la parole au nom des journalistes, a vu dans ce geste du Président de la CEI, « un acte de réconciliation ».

Albert Mbaya n’a pas manqué de réitérer les doléances des professionnels de médias à l’endroit de la CEI entre autres, la coopération en matière d’accès aux sources d’information. « Dire que nous allons travailler avec la CEI comme des enfants de cœur, ce serait se tromper » a t-il indiqué.

Une trentaine de Responsables des entreprises de presse privée et publique ont pris part à cette rencontre. Le prochain défi de la CEI et des médias centrafricains est le démarrage de la campagne électorale en vue du 2nd tour des législatifs prévue pour le 14 février 2011 et dont l’opposition politique s’exclue toujours de la participation.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères