ActualitésPolitique

©RDC
Désiré Kolingba, Président du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC)

RCA : Désiré Kolingba appelle à une solidarité nationale en faveur des victimes d’inondations

Le président du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), Désiré Nzanga Kolingba, a appelé le gouvernement, les organisations humanitaires et les personnes de bonne foi à un élan de solidarité en faveur des victimes d’inondations à Bangui et dans plusieurs localités du pays. Un appel lancé ce 26 octobre à Bangui.

Plusieurs dizaines de maisons aux villages IKoumba 2 et Nzinga ces deux dernières semaines inondés à cause de crue ayant entrainé des inondations et faisant des sans abris.

A Bangui, le leaders du RDC après une visite aux sinistrés des zones touchées et un constat fait, Désiré Zangha Kolingba plaide une solidarité nationale. "Le gouvernement est passé ici, les humanitaires aussi sont passés et beaucoup de compatriotes, mais ce n'est pas encore suffisant. Nous demandons un élan de solidarité pour que la communauté internationale et toute personne de bonne foi puissent aider à soulager la souffrance des victimes de ces inondations", a proposé Désiré Zangha Kolingba.

L'appel est lancé au moment où les habitants de Mongoumba s'inquiètent de la montée du fleuve qui fait tant des victimes. Le Sous-préfet Régis Ngbenzi demande l'aide gouvernemental pour faire face à cette catastrophe naturelle.

Cris de  détresse des habitants de  Sanimba 2, Wata, Bogbaya et Zawara dans  la commune de Bimbo 5. Depuis dix jours, tout le secteur vit au rythme de l’inondation. On enregistre à ce jour d’énormes pertes matérielles, plusieurs habitations détruites. Près d’un millier de personnes ont trouvé refuge sur le site de Gbama sur la route de Mbaïki. Sans assistance, les habitants se disent dépassés et craignent déjà les conséquences sanitaires.

"Nous sommes débordés par la montée des eaux. pour le moment, nous sommes en quête d'un endroit où nous mettre à l'abri sur la route de Mbaïki. Je lance un vibrant appel au gouvernement de nous trouver des bâches, des moustiquaires ainsi que des couvertures pour nous protéger du paludisme. Tout mon quartier est inondé et je pense à mes voisins de Wata, Gboungoundélé, Bongbaya et Kémbé", s'est plaint Pierre Bati chef du quartier Sanimba 2 soulignant qu'il n'y a pas de perte en vies humaines. 

Un début de solution. Le gouvernement par la voie de la Ministre de l'Action humanitaire, Virginie Baïkoua, a remis des kits samedi 26 octobre 2019 aux victimes de ces inondations dans plusieurs localités de Bangui.

Le député de la première circonscription du 6eme Augustin To Sah-Bénza et Titus Ngoungbo, habitant le secteur, ont assisté les sinistrés en vivres et non-vivres.

La situation devient de plus en plus grave. L’île Mbongossoua est totalement engloutie, les habitants sont obligés de déguerpir avec de pirogues. Les secteurs Maya-Maya, M'Poko-Bac, Gbanikola sont dans les eaux de l’Oubangui en crue.

La Croix Rouge Centrafricaine (CRCA) a estimé que le nombre de sinistrés pourrait atteindre au moins 10 mille personnes. Plusieurs dizaines d’habitations continuent de s’écrouler. Des familles avec bagages en main ne savent où aller. Des sites sont créés, mais le calvaire de ces personnes est toujours loin de prendre fin.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères