ActualitésPolitique

©RNL/ Brice Landry NDANGOUI
Député Hamadou Kabirou dans le studio B de Ndeke Luka 22-01-2020

Centrafrique : Le député Kabirou interdit de séjour dans la Ouaka par Ali Darassa

Le député de Bambari 1 Hamadou Aboubakar Kabirou dénonce les menaces à lui proférées par le chef de l'UPC, Ali Darassa. Le parlementaire craignant pour sa vie, appelle les autorités à assurer sa sécurité.

En mission mi-janvier à Bambari, capitale de la Préfecture de la Ouaka, le député Hamadou Aboubakar Kabirou explique avoir été sommé par le chef de l'Unité pour la Paix en Centrafrique, UPC de quitter immédiatement la ville. " J'ai amené des partenaires pour la construction d'une école franco arabe à Bambari. Alors que nous étions en réunion à la mosquée, Ali Darassa a envoyé ses éléments pour venir me chasser, m'intimant l'ordre de quitter la ville dans 30 minutes", a dénoncé le député poursuivant que "les partenaires ont eu peur et décidé de ne plus financer le projet à Bambari".

Craignant pour sa sécurité, Hamadou Aboubakar Kabirou a dû passer la nuit chez le préfet de la Ouaka avant de rebrousser chemin sur Bangui.  Face à cette menace, il engage le gouvernement et les garants de l'accord du 6 février 2019 à prendre leurs responsabilités, " Je demande à la communauté nationale et internationale de veiller au respect de l'accord de paix. L'accord de paix (accord de Khartoum) interdit-il à un député de se rendre dans sa zone?" s'est interrogé l'élu de la Nation.

Un parlementaire mal digéré par les groupes armés

Hamadou Aboubakar Kabirou, député de la première circonscription de Bambari a plusieurs fois fait l'objet de menace de la part des groupes armés aussi bien à Bangui qu'à Bambari. En 2018, sa résidence du PK5 dans le 3e arrondissement de Bangui a été pillée par des hommes armés alors qu'il dénonçait les agissements des groupes d'autodéfense du secteur. Il sera logé pendant plusieurs mois dans un hôtel de la capitale avant d'élire domicile dans un autre secteur de Bangui.

Plusieurs fois à Bambari, sa ville d'origine, le parlementaire a fait l'objet de menace voire de mort, proférées par des membres des groupes armés, principalement de l'UPC et leur chef Ali Darassa.

Pourquoi le chef de l'UPC a-t-il intimé l'ordre au député Hamadou Aboubakar Kabirou de quitter la ville? Il est difficile pour le moment de répondre à cette question, car Radio Ndeke Luka n'a pu joindre M. Darassa depuis son fief dans la Ouaka.      

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères