COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésPolitique

Le FARE fait sa 1ère sortie officielle à Bangui

Plusieurs militants et sympathisants de l’opposition politique centrafricaine ont pris part ce 12 mars 2011 à la 1ère sortie officielle du FARE (Front d’annulation et de reprise des élections de 2011 en Centrafrique), la plate-forme des opposants centrafricains, née de la contestation des élections du 23 janvier dans le pays. C’est à l’issu d’une Assemblée générale tenue au siège du RDC (Rassemblement démocratique centrafricain) à Bangui.

Les activités se sont déroulées en présence de Martin ZIGUELE président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain, Louis Pierre GAMBA chef de fil du Rassemblement du Peuple Centrafricain, Me Nicolas TIANGAI président fondateur de la Convention Républicaine pour le Progrès Social.

Les opposants centrafricains continuent d’exiger « l’annulation pure et simple des élections groupées du 23 janvier 2011 dont les résultats ne reflètent nullement la volonté du peuple centrafricain », a confié à Radio Ndeke Luka Guy Simplice KODEGUE, porte parole délégué du FARE.

« A l’exception de l’ADP (Alliance démocratique pour le progrès), qui s’est détachée de l’opposition, toute l’ensemble de la formation politique centrafricaine, qui se reconnaît dans les objectifs clés de la démocratie, a été présente pour cette première sortie », dit-il.

Pendant cette assemblée, le FARE a maintenu le retrait des ses candidats du 2e tour des législatives du 27 mars 2011, et a dénoncé le fait que la CEI (Commission électorale indépendante) ait imprimé des bulletins de vote au nom des candidats membres du FARE.

Le FARE exige également « le respect de la liberté de circulation des responsables de l’opposition et l’arrêt des lynchages médiatiques à leur endroit » conclut le porte parole délégué de la FARE.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères