COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésPolitique

©RNL/Stéphane José Flémalé
Augustin Agou, député du 1er arrondissement de Bangui, président du parti La Renaissance

Augustin Agou dénonce l'augmentation anormale du tarif de la carte nationale d'identité et de la carte de séjour

L'Assemblée nationale a adopté la loi fixant le prix de la carte nationale d'identité à 4500 Fcfa. Force est de constater que dans les faits, les centrafricains payent plus que ce qui est prévu par la Loi. A l'origine, un arrêté ministériel qui fixe la grille tarifaire contrairement à ce que les députés ont voté. Une situation que déplore le député du 1er arrondissement de Bangui, Augustin Agou. Il ne comprend pas comment un arrêté peut primer sur une loi.


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères