ActualitésPolitique

Un 2e incident de campagne fait 7 blessés à Bambari

Un incident électoral s’est produire le 23 mars 2011 à Bambari (Centre-est). Des échauffourées ont opposé les partisans des deux candidats en lice, Marie Solange Pagonendji Ndakala du KNK et l’indépendant Alexandre Nguéndé. Il y a eu 7 blessés dont deux graves, placés sous surveillance médicale à l’hôpital préfectoral de la ville.

Selon le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la ville, l’incident s’est produit au moment où les partisans de Marie Solange Pagonendji Ndakala sont partis en groupe répondre à une invitation pour participer à une manifestation religieuse dans un quartier considéré comme un fief de Alexandre Nguéndé.

Des jeunes sont sortis du quartier en leur jetant des pierres. Un des véhicules de campagne de Mme Ndakala a eu les vitres brisées.

C’est le 2e incident dans la semaine, dans la circonscription électorale de Bambari en quelques jours. La 1ère date du 22 mars. Elle s’était soldée par des blessures enregistrées dans les deux camps : huit blessés dans le camp de Marie Solange Pagonendji Ndakala et cinq dans celui de Alexandre Nguéndet.

Le président de la République Centrafrique François Bozizé devait inaugurer le siège d’une structure de micro crédit et de micro finances. Dans ce contexte de campagne électorale pour le second tour des élections législatives, les partisans du candidat indépendant Alexandre Nguéndé, y ont vu un parti pris manifeste et ont tenté de s’opposer à la cérémonie.

Du reste sur l’ensemble du territoire, l’ambiance de cette campagne n’est pas tellement ressentie à 24heures de sa clôture. Seules quelques banderoles au nom des candidats en lice affichées dans les coins des rues et devant les Quartiers Généraux tant à Bangui que dans certaines villes de province, témoignent de la campagne en cours.

L’ambiance de cette campagne du 2nd tour à Bangui est très loin de celle du 1er tour. Les partisans et Sympathisants des candidats manquent de motivation. Les QG (Quartiers généraux) travaillent jusque là avec les anciens gadgets du 1er tour. Pas de nouveaux T-shirts, ni de nouvelles banderoles.

A 24heures de la fin de la campagne électorale, une confusion surgit dans la circonscription électorale de Bouar 2. La candidate indépendante Emilie Epaye en ballotage avec celui du parti KNK Serge Mesmin Feïgodozouï, s’est reconvertie et se dit partir aux élections sous l’étiquette KNK et bat désormais campagne avec les équipements du parti KNK.

Autrement il y a désormais 2 candidats KNK pour le 2nd tour dans ladite circonscription. Ce qui provoque un véritable tolet dans la région. Selon le camp Epaye, la décision a été prise par le bureau du parti KNK, alors que le camp Feïgodozouï parle d’un mensonge et d’une diversion tendant à amener de trouble.

Les électeurs et partisans du parti KNK menacent de ne pas se rendre aux urnes si la clarification nécessaire à cette situation n’est pas faite.

Enfin à Boali, les membres de la Commission électorale indépendante demeurent mécontents. Ils revendiquent toujours le paiement de 9 mois d’arriérés de salaire. Une revendication qui intervient alors que les opérations électorales sont terminées dans cette circonscription. A Boali en effet, il n’y a pas de 2nd tour. Un député a été élu dès le 1er tour.

La campagne électorale prend fin le 25 mars à minuit. Le scrutin est prévu pour le 27 mars de 6 heures à 16 heures locales.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères