COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésPolitique

Le Conseil militaire de la CPJP contre un accord de paix avec Bangui

« Le Conseil militaire de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) ne se reconnaît pas dans une quelconque négociation avec le gouvernement centrafricain ». C’est la substance de la déclaration signée  le vendredi 29 mars par Christophe Gazam Bétty, Président du conseil national de la résistance, porte-parole de la CPJP et Mahamat Daffan, Président du conseil politique de la CPJP.

Dans une déclaration faite le 29 avril 2011 sur les ondes de Radio Ndeke Luka, Abdoulaye Hissen affirme être « prêt pour signer un accord définitif de paix avec le gouvernement centrafricain. "Il est maintenant inutile de se battre ".

Le Conseil Militaire et Politique de la CPJP affirme que « la déclaration faite par Hissein, n’engage que son auteur » car, toujours selon eux, « il a été exclu du mouvement depuis fort longtemps pour trahison, indiscipline et manquement grave à l’éthique ».

Il se dit surpris que « de telles déclarations fracassantes aient eu lieu au moment où leurs troupes sont harcelées par les supplétifs de BOZIZE que sont les hommes de Monsieur DAMANE, un rallié au régime ».

La déclaration précise enfin que, seuls messieurs Christophe Gazam Bétty et Mahamat Daffan, sont habilités à parler au nom de la CPJP. Mais dans le communiqué, les deux désormais représentants de la CPJP, n’ont pas fait mention d’un possible retour sur la table de discussion pour une paix durable en Centrafrique.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères